Comprendre au s’adapter au handicap

COmprendre et s'adapter au handicap, photo d'un handicapé

Préparation

Matériel : Un dispositif permettant d’afficher le PowerPoint d’accompagnement (si vous l’utilisez). Documents imprimés des participants (y compris des copies en formats alternatifs, tels que les gros caractères, le cas échéant), matériel (par exemple, papier et stylos) si vous faites des exercices écrits.

À prendre en considération avant de donner votre atelier :

Familiarisez-vous avec le matériel, et n’hésitez pas à contacter le comité de l’OSDC pour toute question concernant le matériel.

Tenez compte de toutes les questions, même celles qui semblent évidentes ou ignorantes – les gens ont des connaissances et des expériences différentes.

Restez calme si quelqu’un se dispute ou ne coopère pas, rappelez-lui que l’atelier n’est pas un lieu de débat et que les questions peuvent être posées par la suite ou renvoyées au Comité de l’OSDC. Les participants peu coopératifs peuvent être invités à partir.

N’oubliez pas que tout le monde peut faire des erreurs en ce qui concerne le handicap et que le but de l’atelier est d’être éducatif.

Introduction

Commencez par vous présenter, y compris vos pronoms

Cet atelier vise à apporter un soutien aux étudiants handicapés et aux étudiants intéressés par le handicap par une combinaison d’événements sociaux, d’initiatives de soutien et de campagnes.

L’atelier d’aujourd’hui est éducatif – nous n’attendons pas de vous que vous ayez des connaissances préalables sur le handicap et l’accessibilité.

Nous vous demandons d’être prêt à apprendre, à vous corriger si nécessaire et à être respectueux. Si vous avez des questions après l’atelier ou à l’avenir sur tout ce qui a été discuté aujourd’hui, ou si vous souhaitez obtenir des conseils pour rendre votre événement accessible, veuillez contacter l’OSDC via les détails fournis sur votre document.

Il ne s’agit pas d’un espace de débat sur le discours du handicap, mais de comprendre le handicap et d’être conscient des besoins d’accessibilité  et ses environs.

Cet atelier a été conçu pour être pratique, l’accent étant mis sur la compréhension de ce qu’est le handicap et sur la manière de l’intégrer dans le cadre universitaire.

Si vous n’êtes pas sûr des réponses à vos questions lors de la présentation de votre atelier, ou si les questions sont nombreuses et que le temps est compté, n’hésitez pas à renvoyer les étudiants au comité de l’OSDC.

Qu’est-ce que le handicap ?

Il peut être utile d’expliquer que la première partie de l’atelier porte sur la définition de la terminologie relative au handicap. L’ensemble de l’atelier peut être riche en informations, mais tous les participants doivent recevoir un polycopié et une liste des conditions d’accès pour leur rappeler les informations essentielles. En fonction des contraintes de temps, vous pouvez demander aux participants leur avis sur les questions, par exemple en levant la main ou en organisant une discussion de groupe.

Demandez : “Qu’entend-on par “handicap” ?

Une personne est définie comme étant handicapée en vertu de la loi sur l’égalité de 2010 si :

elle a une déficience physique ou mentale.Photo de cristie avec sa soeur

la déficience a un effet négatif important et à long terme sur sa capacité à mener des activités quotidiennes normales.

Il peut s’agir de handicaps physiques, sensoriels, cognitifs et de développement, de troubles de la santé mentale, de difficultés d’apprentissage spécifiques, de maladies chroniques et d’autres affections.

Tout le monde n’est pas d’accord ou ne s’identifie pas avec le terme de handicap ou d’invalidité – il est toujours préférable de demander à quelqu’un comment il se définit.

Demandez : Si une personne n’a pas de diagnostic, cela signifie-t-il qu’elle n’a pas de handicap ?

Bien que l’autodiagnostic puisse être problématique, il est important de se rappeler que les symptômes viennent avant le diagnostic – ce n’est pas parce qu’une personne n’a pas encore eu de diagnostic ou a du mal à en obtenir un qu’elle n’est pas automatiquement handicapée. Certains handicaps et états de santé peuvent être difficiles à détecter. Nombre d’entre eux sont qualifiés de “handicap invisible”. Il peut s’agir de problèmes de santé mentale ou de handicaps sociaux/cognitifs, mais les personnes peuvent également avoir des besoins de mobilité qui ne sont pas toujours visibles.

Accessibilité

Demandez : Que signifie l’accessibilité et pourquoi est-elle importante ?

Le terme “accessibilité” fait référence à la conception de produits, de dispositifs, de services ou d’environnements pour les personnes handicapées. Dans la pratique, on peut citer comme exemples : un accès sans marche pour les personnes ayant des besoins de mobilité, un espace calme pour une personne souffrant d’un handicap sensoriel, ou l’utilisation de matériaux dont les polices de caractères sont accessibles aux personnes souffrant de déficiences visuelles ou de difficultés d’apprentissage spécifiques.

Les raisons pour lesquelles l’accessibilité est importante peuvent inclure : la réduction de l’isolement des personnes handicapées, la possibilité pour les personnes de réaliser leur potentiel, la diversification des activités/domaines, la compassion générale.

Discrimination

Discrimination directe et indirecte
Demandez : “Quelle est la différence entre la discrimination directe et indirecte ?

On parle de discrimination directe lorsque quelqu’un traite délibérément quelqu’un avec des préjugés en raison de son identité. La loi sur l’égalité de 2010 précise que la discrimination indirecte se produit lorsqu’une pratique, une politique ou une règle qui s’applique à tous a un effet pire sur certaines personnes que sur d’autres, ce qui désavantage quelqu’un.

 

Laisser un commentaire